Le Village

Historique

Les abondants vestiges archéologiques qui ont été trouvés à Epfig, l’attestent : son site, à flanc de colline, a de tout temps attiré les hommes.
A l’époque préhistorique d’abord, au seuil de l’ère chrétienne ensuite. Le bourg doit d’ailleurs son origine et son nom, Apsiacum, à une villa romaine. Le village, aux armoiries de sable, à la bande d’argent accompagnée de deux branches d’arbre de même longueur » réapparaît dans les documents anciens au VIIIe siècle, en tant que villa royale carolingienne. Il était aussi l’une des plus anciennes possessions de l’évêché de Strasbourg, qui en est resté le seigneur jusqu’en 1789.

Après la première invasion des Armagnacs, en 1539, le bourg fut presque complètement détruit. Le château fut incendié, les Princes de Rohan en construisirent un autre au XVIIIe siècle, l’actuel presbytère, qui leur servit de résidence de chasse.

 

Epfig de nos jours

La prospérité d’Epfig, fort à l’heure actuelle de plus de 2320 habitants, est liée avant tout à la culture de la vigne. Le vignoble, le plus important de toute l’Alsace, s’étend aujourd’hui sur quelques 560 ha. Le sylvaner s’y taille la part du lion.

Le bourg d’Epfig propose une large gamme de services, des produits à déguster, un patrimoine historique (Château des Rohans, la chapelle Ste Marguerite,…) et des paysages à découvrir. La commune accueille également le premier producteur français de moulages en chocolat (lapins de Pâques, Saint Nicolas…).

La chapelle Sainte Marguerite (XI-XIIe siècles) représente un des sites majeurs de l’art roman régional.

 

 

Epfig_01               epfig2